Buzz - Avis aux amateurs de jeux vidéo

Ca y est, après la selfitie qui devient la maladie de prendre des selfies quotidiennement, voici que l'OMS, organisme mondial de la santé vient de déclarer que l'addiction aux jeux vidéo va devenir une maladie mentale d'ici fin 2018. Ces jeux seraient susceptibles de provoquer une dépendance réelle. Sur mobile, ordinateur ou console, trop jouer pourrait entraîner une addiction nuisible pour la vie sociale ou familiale. C'est rien de nouveau, surtout pour nous les filles, on l'avait bien compris depuis des lustres à subir des soirées FIFA, PS4 ou Xbox avec nos frères ou encore nos mecs ! La dépendance sera définie par plusieurs critères comme la durée de jeu, priorité toujours donnée à ce loisir sur les autres activités ou encore le fait de continuer à jouer même si on sait que c'est très mauvais. Bref, une addiction quoi, aussi forte que la drogue, la bouffe ou les câlins pas vrai ? Ils ajoutent aussi qu'être addict aux jeux peut entraîner une dégradation de la vie familiale, des relations sociales et de l'activité scolaire ou professionnelle. Bref, chers auditeurs, auditrices aussi, on sait qu'on a des gamers féminins, sachez que d'ici la fin de l'année, vous pourriez bien finir en hôpital psychiatrique ! © nrj.pf

ImprimerE-mail